Cranberry, tous les produits

Affichage des produits 1–12 sur 15

Les produits à la cranberry, emblèmes du Québec

Cranberry, qu’est-ce que c’est ?

Plus connue en France sous son appellation anglophone de cranberry, la canneberge est la cousine d’Amérique du Nord de l’airelle rouge commune et de la myrtille européennes. Comme elles c’est une éricacea, dont l’appellation botanique est « Vaccinium macrocarpon ».

Ce sont les Amérindiens qui la firent connaître aux premiers colons européens, leur permettant ainsi de bénéficier d’une source de fibre, de sucre et de vitamines (lorsque consommée fraîche).

Elle constitue aujourd’hui une très importante base culinaire en Amérique du Nord, pour les jus, les pâtisseries, les mélanges de céréales, voir un « légume sucré » avec les viandes, porc, volailles et gibier.

La cranberry en chiffre

Comparée à d’autres productions agricoles comme le café (10 millions de tonnes) ou le blé (750 millions de tonnes), la filière cranberry produit environ 560 000 tonnes annuelles et constitue une importante activité agricole dans l’Est des Etats–Unis et au Québec.

Les Etats-Unis produisent le plus gros du volume avec 85% du volume mondial, cependant la Province canadienne du Québec produit à elle seule, 90% des volumes de cranberry bio, sont environ 10 000 tonnes et se trouve de fait être le 1er producteur mondial de cranberry bio et le 2e producteur mondial de cranberry derrière le Wisconsin aux Etats-Unis.

Où trouve-t-on la cranberry au Québec ?

Elle est cultivée sur la rive Sud du Saint-Laurent, dans la région des Bois Francs, Nord-Est de Trois Rivières, capitale de la Mauricie, dans une zone particulièrement propice. Plate et déforestée offrant des terrains acides – PH 4,5 –  et sablonneux, la région offre toutes les conditions d’une bonne croissance des plants.

La culture occupe ±6500 hectares, et est assurée par 3 leaders : Fruit d’Or Inc., leader mondial de la cranberry bio, Atoka, (acquise par la coopérative américaine Ocean Spray en 2018) et la coopérative acéricole Citadelle, qui a trouvé une diversification stratégique.

Comment se cultive et se récolte la cranberry ?

Il faut attendre 3 ans avant de pouvoir récolter le 1er fruit.

La cranberry arbrisseau de sous-bois ne craint pas l’eau. C’est pourquoi on peut utiliser une de ses caractéristiques : le petit fruit possède 4 alvéoles remplies d’air. Ainsi on creuse les champs (appelés « cannebergières ») de 40 cm à 1,20m, que l’on remplira d’eau lors de la récolte en Octobre-Novembre. Sous la pression de l’eau, le fruit mur se détache du pied : il n’y a plus qu’à la ramasser. Après la récolte on vidange avant les premiers gels et neige, on emplit à nouveau de façon à protéger les pieds de cranberry du gel durant l’hiver.

Il est à noter que l’eau est stockée entre le printemps et la récolte en Octobre – Novembre, dans de grands réservoirs, creusés eux aussi à proximité des champs et non pompée dans les nappes phréatiques

La production et transformation : cranberry séchée et jus de cranberry.

Les fruits récoltés sont amenés à l’usine où ils sont lavés, calibrés, et surgelés.

Pourquoi surgeler ? Pour avoir à disposition du fruit frais tout au long de l’année. Précision importantes : les installations fonctionnent à l’électricité….hydrauliques.

Les cranberries sont tranchées puis pressées à 50% (on utilise le jus pour produire du 100% pur jus ou des boissons à base de cranberry), infusées dans une solution de sucre de canne, séchées dans un four à air pulsé, puis légèrement enrobés d’huile de Tournesol non OGM (provenance France) avant d’être conditionnées et expédiées.

  • Pourquoi sucrer ? Pour compenser le très faible taux de sucre naturel de la cranberry (8 dans l’échelle de Brix, une Poire mûre est à 16), et éviter au séchage d’obtenir de très beaux petits morceaux de cartons roses : le sucre préserve les arômes de la cranberry et lui procure son moelleux.
  • Pourquoi huiler ? Pour éviter que les cranberries sucrées ne s’agglomèrent en bloc.

Il faut environ 3kg de cranberry fraîches pour produire 1kg de cranberry séchées.

Les vertus du jus de cranberry et de la cranberry séchée
« Vaccinium macrocarpon »

La cranberry est traditionnellement connue pour sa contribution à la lutte contre les infections urinaires.