Vin de glace

Voici les 3 résultats

Le Vin de Glace

Le vin de glace, son histoire

Il se raconte qu’en 1794, des viticulteurs de la Franconie (Allemagne du Sud, Bavière), suite au très dures gelées, furent amenés à presser du raisin gelé… “où ils constatèrent que le résultat était plaisant !” : ainsi serait né l'”Eiswein”. Émigré en Amérique du Nord fort de ses climats hivernaux, il devint “Icewine” par le truchement de la langue.

Il semble que la première production canadienne eut lieu en 1973, en Colombie-Britannique du fait d’un immigrant d’origine allemande, Walter Heinle.

La reconnaissance par l’Europe des VQA a permis son importation.

Le Vin de Glace, qu’est-ce que c’est ?

Pour être reconnu vin de glace, le vin doit être exclusivement issu de la presse de raisins naturellement gelés, après 3 nuits successives à -8° minimum ; c’est le principe dit de la cryoextraction. Ce processus amène la maturation bien au delà de la vendange tardive… à tel point qu’on atteint des concentrations élevées à 250g de sucre par litre.

À noter que la sur-maturité sur pied fait perdre entre de 40 à 70% du volume selon les années et les terroirs.

Quels sont les cépages cultivés au Canada ?

Le cépages les plus renommés sont le Riesling et le Gewurztraminer, tous deux particulièrement délicats ; l’Ontario au Canada a vu le développement du Vidal (hybride issu du mariage du Sauvignon et du Rayon d’Or) qui apporte une note charpentée. On trouve aussi des cépages rouges bien que plus rarement comme le Merlot et le Cabernet-Sauvignon.

Château des Charmes propose 2 vins de glace, l’un issu du Vidal, l’autre du Riesling.

Où est produit le vin de glace au Canada?

L’Ontario et son terroir porteur, la Péninsule du Niagara, est devenu le 1er producteur mondial de vin de glace.

L’Ontario est situé entre le lac Ontario au Nord et le lac Erié au Sud et bordé à l’Est par la rivière Niagara, déversoir naturel de l’Ontario dans l’Erié. La géographie de la Province est issue du jeux combiné du flux et du reflux des océans et des grandes glaciations. La résultante est un sol sableux, caillouteux, et de limon argileux, propice à la culture de la vigne. L’accès aux sédiments est facilité par le grand escarpement, dont les couches sédimentaires s’inclinent vers le milieu du Bassin du Michigan, d’environ 6 mètres par km. Il traverse l’état sur plus de 500km, mettant à jour les multiples couches de roches. Le point le plus remarquable est constitué par les chutes du Niagara.

Le climat ontarien

Les conditions climatiques sont idéales pour la culture de la vigne, climat froid se traduisant par des étés longs, chauds et ensoleillés, suivis d’automnes secs et ensoleillés permettant un mûrissement lent, essentiel pour l’équilibre des acides et des sucres. Les lacs jouent un effet modérateur, en été par un apport en humidité  et en hiver par une modération du froid. Enfin, la présence de 4000 hectares de pêchés attestent d’une climatologie propice !